image0.jpeg

S'inspirer

Rêveuse, souvent étonnée et émerveillée. Comme il est bon de prendre ma plume pour vous conter ces quelques mots. Je m’appelle Audrey et si je devais me décrire en un mot... ce serait rêveuse. Une rêveuse qui a appris à composer. À s’adapter. À se tromper souvent, beaucoup, parfois. Je suis une rêveuse qui aime l'humain. Car l'humain m’inspire profondément, me fait grandir. C’est l’exemple qui inspire et nous avons tous ce pouvoir d’inspirer. 

Je m'inspire des personnes rencontrées au fil du temps. Elles me montrent que donner sans s’autoriser à recevoir revient à expirer sans jamais inspirer. Et que recevoir sans jamais s’autoriser à donner revient à inspirer sans jamais expirer. Alors j’ai choisi de respirer. J’ai arrêté de me fuir. J’ai rencontré des personnes formidables. J’ai eu moins peur de décevoir. Et je me suis rencontrée. J’ai aimé un peu plus fort. J’ai accepté que l'on m’aime aussi. Et, c’est doux. Tellement doux. J’ai enfin compris que l'amour est un merveilleux voyage vers soi.

À présent, je tente, je compose, je propose, je commence et recommence jusqu’à trouver ce qui fait sens. Ce qui fait vraiment sens aujourd’hui c’est d’avoir la possibilité d’accueillir et de transmettre. D’accueillir l’autre en invitant la vulnérabilité. Car ressentir, c’est être vulnérable. Le yoga nous amène justement à cheminer vers notre vulnérabilité. À écouter notre corps et notre coeur. Dans cette partie de nous, aucun masque, aucune apparence n’habite ce lieu. Seulement de l’émotion pure. Comme si l’histoire d’un instant, notre esprit et notre corps entame un dialogue subtil. 

Sans le voir venir, nous devenons sensibles au yoga. Par sa philosophie, ses postures, son amplitude, sa respiration. Les sensations qui résonnent. Retentissent par écho. Car le yoga donne de l’écho au coeur. Pour se reconnaître dans certains accords. Y retrouver du réconfort. Comme si nous accédions à une compréhension nouvelle. Une compréhension sensible qui n’attend pas d’être précisément nommée. Le yoga nous amène à nous laisser aller. À nous faire tout simplement du bien. À respirer, s'observer, s’abandonner, se poser là et laisser faire. Sans rien rechercher, sans essayer de vouloir comprendre. Se laisser aller. Se remplir de sensations, de douceur et de simplicité. 

Le yoga a la capacité de révéler ce que nous ignorions. Subtilement, il nous amène à regarder. Il nous réveille. Élève notre sensibilité. Il n’a aucunement besoin d’être esthétique. Les sensations nous effleurent et la respiration nous absorbe. Le yoga nous transporte entre les vols en altitude et les plongées souterraines.

Audrey

  • Instagram