top of page
Rechercher





La tristesse, 

Comme autant de larmes secrètement porteuses d’espoir, 

Entre la pluie qui brouille et le soleil levant, 

Elle laisse inscrite en nous des sutures et des trajectoires. 


Le sourire, 

Comme une forme d’honnêteté nue, 

Entre l’esquisse qui tiraille et l’éclat de rire, 

Il dégage des perspectives nouvelles et amuse l’inconnu.  


Le doute, 

Comme marqué par des instabilités muettes, 

Entre des flottement aquatique et des bonds en hauteur, 

Il tourne le dos aux évidences et préfère être honnête. 


L’amour, 

Comme une ode presque idyllique et sans fin, 

Entre les épreuves qui fouettent et le lien qui transporte, 

Il berce et déborde lorsque l’on trouve son Valentin. 

Comments


bottom of page