Rechercher

4 juillet 2020 : La rencontre, pour se savoir à nouveau 


Que savons-nous du hasard, si ce n’est son apparence de coïncidence ? Et s’il comportait un « projet », qui nous est invisible. Rencontres du hasard ou rencontres orchestrées, rencontres en dualité ou rencontres groupées, rencontres pures ou pures rencontres... La rencontre est une énigme. Car, si la rencontre doit avoir lieu, c’est précisément qu’elle n’est pas évidente. Qu’elle est tout autre chose qu’une simple entrevue. Qu’elle suppose l’investissement profond de deux âmes.

.

Je pense, ou j’ose dire je confirme, que nous ne faisons pas une rencontre pour rien. Il y a ces rencontres qui nous ont particulièrement marquées, ces échanges, ces affinités, ces complicités qui naissent comme par magie, ces attirances pour certains, ces aversions pour d'autres. Il y a ces rencontres que nous faisons étonnamment dans un train, timidement à travers le virtuel, innocemment au coin d’une rue. Il y a ces rencontres qui apportent de douces choses, d'autres qui bousculent. Chacune de ces rencontres permettent, autorisent quelque chose. Comprendre, cheminer, s’élever, changer, apprendre, éprouver. Parce que finalement c'est toujours une possibilité personnelle qui nous est offerte lors d'une rencontre. Chacune est porteuse d'un message, d'un noeud à élucidé, d'une expérience à recevoir.

.

Rencontrer l’autre, c’est soudain, se perdre soi dans sa certitude, pour accueillir l’autre dans sa valeur. C’est probablement trouver en l’autre le moi que nous attendions, plus pur, plus digne, plus vrai. C’est accepter que l’autre nous RECONNAISSE, pour nous offrir l’occasion de nous CONNAÎTRE à nouveau.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout