Rechercher

8 juillet 2020 : Féminité raisonnablement passionnée… passionnément raisonnable


Ce qu’elle est grâce. Ce qu’elle est force. Ce qu’elle est passion. Ce qu’elle est exquise. Crépusculaire douceur. La femme. Son corps, son âme, ses idées, ses preuves, sa pureté, sa délicatesse, sa finesse, sa diffusion, son orgueil, sa puissance. Raisonnablement passionnées ou passionnément raisonnables.

.

La féminité n’est à mon sens, pas réserver à un genre. J’aime écarter la convenance et la bienséance. Un homme a parfaitement le droit de vivre sa féminité, qu’elle soit extrêmement édulcorée ou complètement assumée. C’est la beauté du féminin, la candeur de la féminité. C’est à l’antre des confidences, comme une voluptueuse alliance. Entre femme et féminité, plaisirs et concupiscences viennent prendre naissance.

.

De grâce et de charme,

De rondeurs et de crédulité,

Perdue dans le vacarme,

La femme comme beauté.

.

Femme comme abandonnant,

Femme comme désir ardent,

Femme comme élégance,

Femme aux sublimes fragrances.

Emblème de séduction, elle attire tant d’admiration.

.

Une femme,

Qui malgré les morsures du passé,

Ne saurait de tristesse se laisser submerger,

Ne saurait s’interdire la liberté de penser.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout