Rechercher

6 février 2020 : Voir le monde à l’envers


La tête à l’envers... Lorsque nous bousculons notre habitude d’avoir les pieds sur terre et la tête dans les nuages. En un tour, la tête en bas, nous percevons les choses d’une autre manière. Dans la pratique du yoga, lorsque nous parlons d’inversions, la première image qui nous vient souvent en tête ce sont de grandes postures qui, de prime abord, sont assez intimidantes et inaccessibles.


Moi-même, je me le dis avec cette peur de chuter, cette peur de l’inconnu. En réalité, il y a posture d’inversion dès lors que notre bassin se trouve plus haut que notre cœur. À partir de là, les organes sont stimulés. Nous développons notre concentration et notre attention à la respiration qui devient de plus en plus profonde. Mais cela ne s’arrête pas aux bienfaits physique. Se mettre à l’envers, la tête en direction de la terre, nous aide à changer de perspective sur la vie, sur notre vie et les circonstances. Ces postures nous amènent à dépasser nos peurs, nos préjugés.... nous amènent à céder pour apprivoiser l’inconfort, pour ne pas rester figé à l’idée de perdre l’équilibre, à la peur de l’inconnu.... nous amènent à lâcher prise.

.

Lâcher prise pour arrêter de vouloir tout contrôler....Lâcher prise pour que les tensions de l’esprit et du corps commence à s’évaporer.... Lâcher prise pour changer la perspective et envisager les choses en sens contraire.... Lâcher prise pour oser être vulnérable. Pour oser tomber le masque, déposer l’armure, baisser la garde, tomber les défenses, et choisir de faire ce cadeau à nous-mêmes.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout