Rechercher

6 décembre 2020, L’aile de ses pensées



Femme pensive qui flotte sur l’eau,

Entre le passé et le renouveau.

Que regarde ses yeux dans le ciel gris,

Ne se sent-elle pas fuir sur ce fleuve endormi.

Dont le mouvement invisible et tranquille,

L’entraîne abandonnant les rives immobiles.

Elle se rattache aux voiles,

S’éloignant du bord sur l’ombre des étoiles.

Son corps flottant sur l’onde, rempli de frissons,

Cherchant à repousser la vague d’abandon.

Elle trace un chemin invisible dans l’air,

Secouant sans faiblir pour s’éloigner,

Elle traverse le ciel au-delà des frontières,

Reliant le présent au plus lointain passé.

Elle migre sans bruit, libre vers sa vérité,

Abandonnant son nid silencieusement ancré.

Elle apprend à marcher dignement,

Donnant le change délicatement.

Elle sublime cet abîme pour se pardonner,

Faire de sa force sa sensibilité.

Comme si son coeur s’en était remis,

Cicatrisant face aux souvenirs soumis.

La raison n’essaie plus d’arraisonner sa pensée,

Au plus près de son coeur elle peut se raisonner.

Elle est sortie du silence pour émerger,

Devant ce masque l’empêchant de se leurrer.

Elle s’envolera loin, guérissant ses vertiges,

Pour ne plus revenir sur le sol qui l’afflige.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout