Rechercher

5 octobre 2020 : Instant furtif


Oser être soi, oser être soi avec les autres, se mettre en relation, exprimer ses émotions, ses réflexions et entendre ce qui nous revient de l’autre. Dire de soi, laisser couler, s’abandonner dans les postures, ouvrir la source et observer ...Chercher son authenticité, s’ouvrir à l’autre qui écoute et nous accorde de son attention, puis recevoir ce qu’il a à nous dire. L’écho est là. C’est l’autre qui parle et nous écoutons, nous ressentons, nous vibrons, nous l’accompagnons, nous le suivons... Nous sommes comme des terreaux qui reçoivent des graines et qui les renvoie pour aider l’autre à se comprendre. Telles des notes de musique qui se rencontrent et qui font un espace unique. Comme une chaleur qui nous enveloppe, nous détend, nous soigne. Comme une danse seul, à deux, à plusieurs selon ce qui est amené, ressenti et partagé. C’est le sentiment d’accueil, le droit d’être là, d’être à sa place et que rien ne peut démentir.

.

Cette retraite, comme un espace où la rencontre a été possible avec la réalité de l’autre. Où sa présence, son écoute, ses paroles sont apparus comme une petite lumière, un petit point de repère. Des paroles, comme des petites lianes qui nous accrochent, nous donnent une autre accroche, un autre point de vue, parfois juste ce qu’il faut de dissonant pour nous sortir de nos pensées.

.

Comme un instant furtif d’un moment présent vécu dans toute son intensité.

MERCI

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout