Rechercher

4 mai 2020 : Prendre sa plume, ouvrir ses ailes


Est-ce que tout le monde peut écrire ? Oui. Est-ce que tout le monde a quelque chose à raconter ? Oui.

.

Il y a quelque chose de « brouillon » dans l’écriture, dans sa variabilité qui active les syllabes. Mon stylo glisse sur le papier est les lettres sont reliées et dansent sur la page. Il me suffit d’un feuille, d’un crayon, et c’est un univers entier qui ne demande qu’à surgir. Entre les lignes. Il y a là quelque chose de magique. De fascinant.

Lorsque l’idée est trouvée, l’inspiration est un moteur phénoménal. Débute la recherche des mots qui magiquement tourneront autour de nos ressentis et formeront notre histoire. Les mots sont en mouvements et créateurs de réalité. Oui, créateurs de réalité. Comme ils proviennent de nos pensées, ils sont vibratoires et porteurs de guidance. Émois et désarrois, désir et libération, cheminement et prise de recul... les mots sont évoqués pour les dépasser, pour inspirer le délice d’aimer et libérer nos profondeurs de l’intimité.

.

L’écriture, comme de l’endorphine en concentré. Un besoin venant de mes tripes, une envie permanente de donner vie à mes mots. Déposer sur le papier mes ressentis, mes sensations, bouillant à l’intérieur de moi. Certaines personnes écrivent pour elles-mêmes. D’autres écrivent pour être lues ou par simple nécessité. Mais la véritable magie de l’écriture réside dans ce qu’elle permet de faire émerger.

.

Écrire ouvre les yeux et panse le coeur. Écrire, c’est le respect de soi. Écrire c’est une émanation de notre personnalité. Écrire c’est coucher nos pensées, nos émotions. Écrire c’est tirer le fil rouge notre vie.

.

Écrire c’est sans doute l’une des plus incroyables aventure qui nous soit donnée. Il faut donc la savourer jusqu’à la dernière lettre...

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout