Rechercher

4 juin 2020 : Liberté enjouée




L’illusion d’une vie de bohèmes à l’envie de la réaliser,

J’avance sans guide, les yeux fermés.

Dans un pays des merveilles n’existant pas,

Avec cette absence de raison contre la violence qui ne s’explique pas.

L’incompréhension de voir des personnes traquées, persécutées, chassées,

Et vivre ainsi ou survivre, voilà la question posée.

Quel est le prix de notre liberté ?

D’une personne à l’autre, d’une terre à la suivante, s’éloigner, se distancer,

Loin du chaos, de la folie, de ce qui bafoue l’humanité.

Alors peut-être tout quitter, partir, fuir afin de retrouver la fraternité,

Choisir d’être l’étranger, le voyageur, l’autre qui aspire à une liberté enjouée.

Cette ivresse de liberté se livre comme un livre ouvert,

Sur un monde abondant de certitudes,

J’erre, noctambule, à ma manière,

Espérant cette quête vers plus d’humanitude.

Libre de penser comme on veut,

Nous finissons par ne penser que comme on peut.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout