Rechercher

27 août 2020 : À venir l’avenir




Innocemment rêveuse, elle ne pensait pas,

Pouvoir regarder là où l’amour n'était pas.

Naïvement enjouée, elle ne pouvais espérer,

Recevoir ce besoin d’amour à combler.

.

Aveuglement, elle s’est doucement oubliée,

Prise dans un silence pour s’emmurer.

Lâchement, elle a laissé de côté son âme,

Par peur de devoir affronter intérieurement ses larmes.

.

Haletante, dépourvue de ses armes,

Se promettant de n’être plus prisonnière du charme.

Récemment, elle a compris qu'il fallait trouver,

L'enfant perdu puis la femme envolée.

Celle qui était en elle inconsciemment abandonnée,

Occultant ses pensées par peur d’exister.

À l’aube de mes 28 ans,

J’ai appris que les rencontres peuvent arriver par surprise ou s’éteindre rapidement.

J’ai appris que l’expérience permet de se nourrir puissamment.

J’ai appris que les rencontres sont belles mais pas faciles,

Que ma véracité et mon engagement ne les a pas rendu dociles.

J’ai appris que je pouvais m’attacher à des mots et me tromper.

J’ai appris que mon chemin était celui de pardonner.

J’ai appris à me respecter suffisamment pour être sincère dans ma présence.

J’ai appris docilement à oser faire valoir mon essence.

J’ai appris que chaque rencontre pouvait me conter une histoire.

J’ai appris à m’aimer pour purement aimer et recevoir.

Malaise, mal à l’aise d’être touchée... j’ai appris à me mouvoir avec dignité.

À venir l’avenir.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout