Rechercher

24 décembre 2019 : Tout est là, juste là



Noël nous replonge souvent dans notre propre enfance. Certains en garderont de beaux souvenirs, alors que d’autres d’anciennes blessures. Quoi qu’il arrive, noël nous laisse rarement indifférent. Pour ma part, je suis toujours autant touchée par le regard qu’ont les enfants à noël, leur émerveillement.

S'émerveiller, croire en l'histoire qui leur est conté, rêver.

.

L’émerveillement est une clé pour réenchanter la vie. Nous n’avons jamais perdu notre capacité à nous émerveiller, notre folie,

nous l’avons simplement oublié. Parce qu’en grandissant, nous avons échangé notre capacité d’émerveillement contre la capacité de comprendre, planifier, maîtriser le monde, dans lequel nous avançons. Nous perdons cette innocence, cet étonnement. Selon moi, l’étonnement est à la base de toute recherche du vrai, de la vérité, de l'authenticité. Et dans l’émerveillement, il y a « merveilleux ». L’idée du beau, de l’imaginaire, du mystère.

.

L'émerveillement nous invite à vivre une possibilité poétique. Il permet l'irruption de l'inattendu, de la surprise... À condition de prendre le temps de ralentir, de lâcher prise. C'est aussi, en quelque sorte, un retour à l'enfance.

.

Ce soir, enfants et adultes, je vous souhaite de vous laisser porter par la simplicité de l’émerveillement. Joyeux noël.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout