Rechercher

21 mai 2020 : A mes mots passants


Déconfinée, avec cette envie de partir loin,

Ressentir en soi non plus le désir mais bien le besoin.

Se libérer des sentiers battus,

Se chercher puis se découvrir au-delà de ses vertus.

Vouloir à juste titre grandir, se renouveler,

Humblement sans jamais se fourvoyer.

.

Devenir aux yeux des autres une nomade,

Humainement sans jamais parler de dérobade.

Juste au gré du vent,

Se donner du temps.

Pour simplement revenir à soi,

Et faire de chaque endroit son toit.

.

Se dire à soi-même laisse à l’autre ta place,

Quand le coeur souffle de ne plus être de glace.

Vagabonder pour que le Moi s’émerveille,

Sans se soucier des lendemains de la veille.

.

Se noyer dans l’encre de mes mots,

Pour « panser » avant de « penser » au renouveau.

D’avoir absorbé la beauté des livres,

Pour l’ivresse des mots et revivre.

.

Se dire qu’il serait préférable de s’abandonner,

Marche en avant animée par mes pensées.

Vaguer, divaguer en assumant cette singularité,

Celle d’une âme vagabonde en proie à la liberté.

.

Alors vagabonde, vagabonde petite Moi,

Vol, déploie tes ailes en accueillant,

Tout sur ton chemin... de la douceur à tes mots passants.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout