Rechercher

1e juillet 2020 : Inconsciemment, rêvons consciemment


Idéaliste distrait(e), songeur absorbé(e), utopiste confus(e), penseur étourdi(e)... ce monde est si complexe pour les Rêveurs, les Rêveuses. Je suis une Rêveuse. Magiquement enchantée par la beauté de l’autre, par la douceur de la nature.

.

Dans ce monde, j’ai appris à composer. J’ai bien appris mes leçons, je me suis adaptée, j’ai appris les « codes ». Mais souvent, je ne les comprenais pas. J’ai fait ce qu’on attendait de moi. Caméléon, j’ai cherché à ressembler à ce qu’on voulait que je sois. J’ai mis longtemps à trouver qui j’étais vraiment. Et quand je l’ai su, j’ai mis longtemps à l’accepter et à me donner le droit de l’être. Je suis Rêveuse. Et pourtant, j’entrevois bien la sombre réalité. Elle m’a blessée plus d’une fois. Mais j’aime. Profondément. Naïvement. Tout bonnement.

.

Rêver, c'est oublier la réalité,

En voyageant avec sa liberté.

Rêver, c'est dire non à l'impossible,

En rattrapant l’inaccessible.

Rêver, c'est s'inventer des roses,

En s’attachant à quelque chose.

Rêver, c'est toucher la beauté,

En mouvant sa sensibilité.

Rêver, c'est broder des mots,

En épousant le flot.

Rêver, c’est apprivoiser son coeur,

En pansant ses douleurs.

Rêver, c'est ne rien maîtriser,

En divaguant avec la versatilité.

Rêver, c'est pénétrer dans un autre monde,

Où l'on a le coeur libre, la pensée vagabonde.

RÊVONS

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout