Rechercher

15 octobre 2020 : Simplement le temps d’un instant


Nous avons expérimenté la différence, la présence, les éclats de rire, les larmes, le besoin de se rapprocher pour s'échapper. Comme des cœurs qui s’entendent et se mettent en attente. Au moins quelques temps, le temps de laisser passer les émotions, de reprendre un peu de force pour se relever encore une fois… et se relancer. Une part de nous entend l’intention de l’autre, et cela suffit à nous éveiller, à nous réchauffer, à nous sentir digne. Avec sa petite pierre qui répare notre chemin, l’autre avec sa vulnérabilité, sa présence et son attention est un baume dont nous seules connaissons le bienfait. Et pourtant l’autre se parle à elle-même à travers la danse des mots qu’elle nous a adressé. Elle s’est soignée en nous soignant. L’alchimie de la relation. Comme des moments d’intensité variable où les danses se succèdent sous le regard de chacune. Nous laissons mijoter une idée, une parole, une proposition. Le temps qu’il faut pour que puisse se loger l’intention.

.

Nous avons invité notre vulnérabilité. Nous l’avons accueilli avec attention et tension. Tendresse et délicatesse. Nous l’avons simplement apprivoisé pour la transmuer en force. Pour simplement s’y prendre différemment. Pour assumer sa route. Pour y croire. Encore et encore. Pour se murmurer que c’est possible. Pour offrir un bouquet de joie et se détourner de comment il sera traité.

Pour reconnaître à l’autre sa liberté. Pour devenir responsables dans nos choix les plus infimes. Pour se tourner vers notre jardin. L’alléger, l’épurer pour mieux en prendre soin. Devenir attentives à chacune de nos fleurs.

.

Pour savoir aimer à en quitter… partir tout autant que rester.

MERCI


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout