Rechercher

15 mai 2020 : Ahimsa, s’aimer pour mieux aimer


Jamais assez talentueux, jamais assez flexible, jamais assez drôle, jamais assez courageux, jamais assez... jamais assez… Arrêtons cette folie !

.

Nous vivons souvent en nous sentant pas assez aimés, invisibles, non reconnus, non appréciés. Cette peur, cette esquive, ces pensées négatives à notre encontre. Moralisantes. Culpabilisantes. Nous empêchant d’autant plus d’y voir clair dans nos sources, nos profondeurs. Il est peut-être temps d’être un peu plus doux avec soi-même, un peu plus vrai, un peu plus cristallin.

Ahimsa, entendu comme la non-violence envers soi est le premier des Yamas. De cette non-violence envers soi, l’estime de soi et donc l’amour de soi, découle l’amour des autres… car finalement c’est le chemin à prendre. Développer de la compassion envers soi, mène indéniablement au fait de se reconnaître dans l’autre. De reconnaître la beauté de l’autre. Dans son essence, dans sa différence.

.

Ahimsa c’est accepter nos sentiments et nos émotions de manière pacifique, les digérer et ne pas les transformer, les transposer sur les autres. Accepter nos limites, accepter nos imperfections. Être parfaitement imparfait. Être dans la vérité.

.

Lorsque vous faites un effort pour partager votre amour, faire preuve de joie, d’écoute, vous n’avez aucune idée de l’ampleur que cela peut prendre chez l’autre. Mais soyez sûr que cela a toujours de l’effet. Parfois, cela allume un flambeau pour que les autres suivent l’exemple. Parfois, cela donne une raison de croire à qu’il y a du possible. Parfois cela sauve une vie.

.

On ne sait pas ce que c’est l’amour, c’est quelque chose d’indéfinissable. C’est une recherche de toujours, un sentiment fécond et insaisissable.

On sait juste qu’il est intarissable, que plus on donne et plus il abonde. C’est la chose la plus formidable, qui puisse nous arriver en ce bas monde.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout