Rechercher

13 janvier 2020 : Imperfection parfaite


Ah, si je pouvais être plus ceci ou plus cela. Souvent nous nous sentons imparfait, pas à la hauteur. Nous voudrions tant être parfait, que tout soit parfait. Qui parmi nous n’a pas déjà poussé ce soupir d’insatisfaction ?

.

Je le sais, vous le savez, nous le savons tous. Rien n’est parfait et pourtant tout le monde essaie de l’être. Pourquoi ? Très honnêtement, je ne sais pas vraiment. Nous nous efforçons de mettre en lumière le meilleur de nous-mêmes, mais quand les efforts se relâchent et que la lumière s’efface, notre nature imparfaite refait rapidement surface. Nous savons tous qu’un succès ne nait pas par miracle. Qu’il est la somme de nombreux échecs, de précieuses leçons, d’erreurs constructives et d’efforts répétés. Mieux encore, nous savons qu’il n’y a rien de plus intéressant que l’imperfection. La perfection est ennuyeuse. Nous n’avons rien à dire, rien à faire, rien à apprendre de ce qui est parfait.

.

L’imperfection, elle, est si passionnante. Elle attendrit, elle amuse, elle intrigue, elle enseigne, elle décomplexe, elle rassure, elle pardonne, elle tolère. Elle nous pousse à grandir, à nous remettre en question, à apprendre. Elle pose des énigmes, nous pousse à trouver des solutions. Elle nous rapproche, nous normalise, nous invite à être tels que nous sommes. C’est-à-dire, imparfaits.

Continuons d’évoluer dans notre parfaite imperfection.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout