Rechercher

12 avril 2020 : Etre scandaleusement simple


« Vivre simplement dans un monde de fou ».

En une fraction de seconde, cette personne avait selon moi tout résumé. Cette personne que j’accompagne au quotidien dans mon travail m’a touché par ses mots. Cette personne m’a émue par sa lucidité. Cette personne m’a bouleversée de simplicité.

.

Dans un monde soumis au règne de la complexité, rien ne paraît plus difficile que la simplicité. On prendrait presque la simplicité pour de la naïveté. Pour certaines personnes, la simplicité n'a rien d'attirant. Pourtant, c'est dans la simplicité que réside notre sagesse. Passer de la dépendance à la libération, c'est passer de la complexité à la simplicité. Et ce mouvement, ce passage de la complexité à la simplicité, exige de nous de renoncer à tout ce qui est faux, hypocrite et factice.

La simplicité combine sincèrement la douceur et la sagesse. La simplicité ne se cramponne pas aux blessures, à la possession, à la réputation, parce qu’elle ne se sent pas obligée de tout résoudre. La simplicité consent à s’en remettre parfois à l’autre. La simplicité ignore l’ego. La simplicité ne cherche pas à avoir raison. La simplicité nous permet de gagner en fluidité, en présence. La simplicité nous libère des pensées superflues, épuisantes. La simplicité est vérité. La beauté de la vérité est tellement simple qu’elle opère comme une alchimie.

.

J’ose alors dire que je suis simple et que j’aime les gens simples.

J’aime ceux avec qui je peux être simplement moi-même sans me compliquer la vie à être celle que je ne suis pas. Mieux vaut-il pas être simple et remarquable, plutôt que d’être faux pour se faire remarquer.... Car finalement c’est la simplicité qui allie la bonté à la beauté. C’est elle qui fait la beauté du cœur. Il faut donc beaucoup de simplicité pour aimer.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout